FAFCE

Fédération des Associations Familiales Catholiques.

Appel de la FAFCE à la présidence hongroise de l’Union Européenne

Budapest, mercredi 30 mars 2011 - Présentation de l'appel de la FAFCE 

Appel de la FAFCE à la présidence hongroise de l'Union Européenne à propos de la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle, en vue de la Déclaration de la présidence tripartite et de la Pologne sur les impacts du travail et de la vie familiale sur la dynamique démocratique.

La FAFCE salue les initiatives de la présidence hongroise de l'Union Européenne visant à introduire dans le débat public le rôle de la famille dans la société, plus particulièrement en ce qui concerne la conciliation de la vie familiale et de la vie professionnelle. 


Considérant que La famille est l'élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la société et de l'Etat (Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, art. 16.1) ;
Considérant que la politique familiale relève de la seule compétence des Etats membres de l'UE, et qu'à cet égard le principe de subsidiarité doit être respecté, chaque nation ayant sa propre histoire et sa propre culture qui influencent la manière dont les familles choisissent et désirent y vivre et, la proximité étant un facteur‐clé pour l'élaboration d'une politique familiale appropriée ;

Considérant que la liberté de choix est nécessaire pour le bien‐être et la stabilité des familles dans la durée, notamment dans le domaine des congés des mères et des pères à la naissance de leur enfant et tout au long de l'éducation de leur(s) enfant(s) ;

Considérant que les parents sont les premiers éducateurs de leurs enfants et ont, par priorité, le droit de choisir le genre d'éducation à leur donner.(Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, art. 26) , que, pour remplir leur mission et leur responsabilité de parents et d'éducateurs, ils ont besoin de temps à passer avec eux, notamment par des conditions de travail souples qui prennent en compte les besoins de la famille ;

Considérant que la famille constitue un cadre de solidarité intergénérationnelle et contribue ainsi aux relations sociales d'entraide et d'assistance ;

Considérant l'impact négatif sur la stabilité du mariage des pressions et du stress dus aux conditions de travail et à l'aménagement du temps de travail ;

Eu égard à ce qui précède et en vue de reconnaître la famille comme la richesse et l'avenir de l'Europe, non seulement d'un point de vue économique mais aussi en termes de transmission des valeurs fondatrices de l'Europe, à savoir la solidarité, l'unité et la paix, la FAFCE invite la présidence hongroise de l'UE à encourager les Etats membres de l'UE à prendre en considération le slogan 'L'Europe pour les familles, les familles pour l'Europe' ;

Attire l'attention sur la Charte sociale européenne et ses recommandations sur l'équilibre entre la vie familiale et le travail, invitant tous les Etats membres à s'engager à appliquer la Charte, soulignant notamment les articles 8, 16, 19 et 27;

Souligne que la priorité donnée à la famille est la clé de l’équilibre entre la vie familiale et le travail, et que la vie familiale doit être le point de départ de l’élaboration des conditions de travail, pour ne pas laisser les conditions de travail s’imposer dans le choix de fonder une famille. Cette perspective est cruciale, si l’Europe souhaite envisager l’avenir avec confiance, pour le bien‐être des générations à venir.

Contact

Inscription à la Newsletter

Impossible de trouver la liste dont l'ID est : 211260049f

youtube-icone-8916-128

twitter-icone-3703-128

facebook-icone-8470-128