FAFCE

Fédération des Associations Familiales Catholiques.

Conférence au CESE le 17 octobre: "la valeur ajoutée du travail invisible"

Conférence le 17 octobre 2011 au Comité économique et social européen, Bruxelles

Année européenne du bénévolat :

L'apport du « travail invisible » à la création de richesse – valeur ajoutée de la cohésion sociale

Traduction simultanée en français-anglais-allemand

A l’occasion de l’année européenne du bénévolat, à la lecture des recommandations du rapport Stiglitz, des données présentées dans le récent rapport de l’OCDE intitulé Cooking, Caring and Volunteering: Unpaid Work Around the World, et à la lumière des Avis numéros SOC/243, SOC/366 et SOC/399 du Comité économique et social européen, la FAFCE organise sous le patronage du Groupe III du CESE une conférence sur le thème l’apport du « travail invisible » à la création de richesse – valeur ajoutée de la cohésion sociale

Selon le rapport de l’OCDE cité plus haut « la production des ménages constitue un aspect important de l’activité économique et sa non prise en compte risquerait d’aboutir à des conclusions erronées concernant les niveaux de bien-être et leurs variations ». La production des ménages est, avec le bénévolat, la solidarité intergénérationnelle, l’entraide favorisée par les associations familiales, une de ces formes de « travail invisible » qui contribuent directement à la cohésion sociale. La question de leur prise en compte dans l’évaluation de la richesse de la société et du bien-être des populations se trouve ainsi directement posée par l’OCDE. Cette question en appelle d’autres au cœur d’une interrogation sur la cohésion sociale : y a-t-il lieu de considérer la gratuité en termes économiques ? La cohésion sociale est-elle mesurable en termes économiques ? Si oui, quels sont les indicateurs à intégrer dans les mesures habituelles de bien-être et de développement durable pour rendre compte de la richesse des facteurs favorisant la cohésion sociale? Faut-il stimuler ces indicateurs et si oui, comment ?

 

Programme :

09h00 – 09h30 : Accueil et inscription

09h30 – 10h00 : Ouverture et introduction au sujet de la conférence

  • Grace Attard, Vice-Présidente de la Section pour l’Emploi, les Affaires Sociales et la Citoyenneté du CESE (SOC), Malte
  • Giuseppe Barbaro, Vice-Président de la FAFCE , Italie

SESSION I : Bénévolat et la famille – quels enjeux ?

  • Modérateur : Vincent Porteret, Délégué général de la Confédération Nationale des Associations Familiales Catholiques – CNAFC, France

10h00 – 11h00 : Le bénévolat : quelle valeur ajoutée pour la société aujourd’hui ?

  • Dr Joachim Drumm, Conseiller épiscopal et directeur du département Société & Eglise du Diocèse de Stuttgart, Allemagne : la valeur ajoutée des expériences de bénévolat du point de vue des ressources humaines 
  • Sam Barker, Relationships Foundation, Royaume-Uni : le bénévolat du point de vue familial, la valeur ajoutée des relations durables 

11h00 – 11H20 : Pause café

11h20 – 12h20 : La création de lien social à l’échelle de la famille et le rôle des associations familiales

  • Du point de vue européen : Yves Roland-Gosselin, Président de la COFACE, Bruxelles
  • Du point de vue national : Elisabeth Bussmann, Présidente de Familienbund der Katholiken, Allemagne 

12h20 – 13h00 : L’application de bonnes pratiques valorisant le travail invisible

  • Faciliter le retour sur le marché de l’emploi après un congé maternel et valoriser les acquis d’expérience, exemple d’un projet en République Tchèque, Marie Oujezdská, ACER 
  • Soutenir et valoriser les parents dans leurs responsabilités éducatives, le projet des Chantiers-Education en France, Rozenn Tampé, CNAFC

13h00 – 14h30 : Déjeuner

SESSION II : Comment atteindre une reconnaissance sociale et politique du travail invisible?

  • Modérateur: Sophie Izoard, Europe & Société, Bruxelles

14h30 – 15h15 : Comment mesurer le travail « invisible » ? Un état des lieux dans l’UE

  • Stéphane Buffetaut, Président Transports, énergie, infrastructure, société de l’information (TEN) du CESE; Rapporteur de l’avis du CESE sur "Le rôle de la politique familiale dans le processus de changement démographique afin de partager les meilleures pratiques dans les États membres"

15h15 – 16h30 : Table ronde : Quelle reconnaissance sociale et économique pour le travail invisible ?

  • Anna Záborská, Membre du Parlement européen, Présidente de l’Intergroupe famille et petite enfance du Parlement européen, Slovaquie
  • Bernard Farriol, Vice-Président de l’Union Nationale des Associations Familiales - UNAF, France
  • Madeleine Wallin, Présidente de la Fédération européenne des Femmes Actives au Foyer (FEFAF), Suède                      
  • Antoine Renard, Président de la FAFCE, France

16h30 – 16h50 : Pause café

16h50 – 17h30 : Table ronde : Quelle reconnaissance sociale et économique pour le travail invisible ? (suite)

17h30 – 18h00 : Conclusions

  • Luca Jahier, Président du Groupe III, CESE, Italie
  • Antoine Renard, Président de la FAFCE

 

 

Contact

Inscription à la Newsletter

Impossible de trouver la liste dont l'ID est : 211260049f

youtube-icone-8916-128

twitter-icone-3703-128

facebook-icone-8470-128