FAFCE

Fédération des Associations Familiales Catholiques.

Nos meilleurs voeux pour Noël!

 
 
 
 Nos meilleurs voeux   pour Noël!
 
Bruxelles, le 20 décembre 2019

Chers amis,

La fin de l’année est souvent le moment de dresser des bilans. Cette année, il s'agira davantage d'un préambule pour un nouveau départ. Et ce pour de nombreuses raisons.

Comme l’avait relevé mon prédécesseur dans ses vœux de Pâques (20 avril 2019), quelques jours seulement après l’incendie de Notre-Dame de Paris, « les cendres sur l’Ile de la Cité nous rappellent les cendres spirituelles de l’Europe. Il est urgent de dépasser toute sorte de conformisme et de laïcité faussée ». Nous nous efforçons de le faire, en portant un sain réalisme par le biais de notre travail, et ce avec espoir. Un pas important en ce sens a été posé par notre Fédération durant le Conseil de présidence, organisé par notre membre à Malte, le Mouvement de Cana : à l’occasion de la journée internationale de la famille, nous avons publié une résolution intitulée Reconstruire l’Europe à partir de la Famille (15 mai 2019).

Nous ne pouvons plus accepter qu’avoir un enfant soit une des causes principales de pauvreté dans de nombreux États membres de l’UE. Les familles en Europe sont fatiguées d’être considérées comme des poids, alors qu’elles constituent en réalité le premier moteur de développement économique de nos pays, la seule réalité sociale capable de garantir un futur à notre continent.

Pour cette raison, nous avons apporté notre contribution à la campagne des élections européennes avec un manifeste que nos membres ont proposé à tous les candidats, appelant à un pacte européen pour la natalité. Ce manifeste est le résultat d’un travail commun de toutes nos associations membres, qui a permis d’obtenir un groupe solide d’eurodéputés qui partagent nos principes et nos préoccupations.


Également grâce à eux, le Parlement européen possède aujourd’hui un intergroupe sur les défis démographiques, l'équilibre entre famille et travail et les transitions de la jeunesse. Il s’agit d’un forum de dialogue interinstitutionnel entre les eurodéputés, la société civile et la Commission européenne.

La grande surprise de cette année est précisément venue de la Commission européenne : une de ses Vice-Présidents, Dubravka Šuica, sera responsable pour la Démocratie et la Démographie. Lors de notre dernier Conseil de Présidence, à Bruxelles, nous avions publié une résolution pour un nouvel appel à un Pace européen pour la natalité (9 octobre 2019). Nous avons été surpris de voir la Commission européenne enfin montrer de l'intérêt pour la démographie : durant l’année qui vient nous verrons s’il s’agit uniquement d’une stratégie de communication, ou si nous pouvons réellement dire – ce que nous espérons et qui a été récemment écrit – que « la démographie n’est plus l’éléphant dans la pièce » des politiques publiques européennes.

D’autres signes positifs nous viennent de Pologne, où Barbara Socha a récemment été nommée Commissaire pour la démographie ; et également de Hongrie, où nous avons rencontré la Ministre d’État à la Famille et à la Jeunesse, Katalin Novak, qui effectue un excellent travail en faveur de politiques familiales de long-terme avec des effets positifs sur le développement économique. Au même moment, on constate des tendances plus négatives en Italie, où aucune initiative en faveur d’une politique familiale n’est prise ; en France, où la voix de la société civile n’est pas prise en compte tant pour des réformes sociales qu’éthiques ; et en Espagne, où la nouvelle administration vient de retirer l’aide publique que notre partenaire, El Foro de la Familia, recevait sans interruption depuis 2003. Ce n’est pas seulement une question d’argent: c'est le rôle même d’une société civile pluraliste qui est en jeu.

En réalité, nous avons besoin de renouveler une culture de la rencontre, capable de dépasser l’individualisme et la culture de déchet : même la meilleure politique familiale sera superflue si elle n’est pas accompagnée d’une reconnaissance culturelle de la fonction générative de la famille et du rôle des associations familiales.

Un moment important en ce sens a été celui de l’Assemblée du Forum des ONG internationales d’inspiration catholique, qui a eu lieu il y a deux semaines à Rome, sous les auspices du Saint-Siège. Nous avons échangé ensemble avec les Dicastères du Vatican afin de mieux collaborer « vers  une société plus inclusive ». Le Pape François nous a reçu et encouragé à voir que « le monde actuel appelle à une audace et une imagination nouvelles pour ouvrir des chemins de dialogue et de coopération, afin de promouvoir une "culture de rencontre", où, en accord avec le plan créateur de Dieu, la dignité de chaque personne humaine est première ».

Conscients de cette responsabilité, et avec une pensée particulière pour toutes les familles qui n’auront pas la possibilité de célébrer Noël à cause de la persécution de leur foi, nous vous demandons de continuer à nous soutenir, par vos contributions* et par dessus tout par vos prières.

Mes meilleurs vœux pour ce Noël,

Vincenzo Bassi
Président
 
* En France, vos dons bénéficient de la déduction de 66% sur l’impôt sur le revenu et de 60% pour les sociétés dans les limites fixées. Ainsi, donner 200 € ne vous coûte que 68 ou 60€!
 
Charles Le Brun, "L'Adoration des bergers ", Musée du Louvre
"Oui, un enfant nous est né, un fils nous a été donné !  Son nom est proclamé :
Conseiller merveilleux,
Dieu Fort,
Père éternel , 
Prince de la Paix".
                                     Isaïe 9,6

Contact

Inscription à la Newsletter

Impossible de trouver la liste dont l'ID est : 211260049f

youtube-icone-8916-128

twitter-icone-3703-128

facebook-icone-8470-128