FAFCE

Fédération des Associations Familiales Catholiques.

Repartir de la famille pour reconstruire notre continent

"Et tandis que, saisies d'effroi, elles tenaient leur visage incliné vers le sol, ils leur dirent: "Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts? Il n'est pas ici; mais il est ressuscité. Rappelez-vous comment il vous a parlé, quand il était encore en Galilée: Il faut, disait-il, que le Fils de l'homme soit livré aux mains des pécheurs, qu'il soit crucifié, et qu'il ressuscite le troisième jour."
Luc 24,5-7
 
 
Bruxelles, le 20 avril 2019
 
2019 04 19 -Angel of the Resurrection Notre-Dame Paris May 2009
Chers amis,
 
Avec ce message je voudrais vous adresser les meilleurs vœux de Pâques, de la part de toute la Fédération des Associations familiales catholique en Europe (FAFCE). Les événements des derniers temps ont marqué profondément les esprits de beaucoup en Europe, bien au-delà des chrétiens pratiquants, et ils nous ont en quelque sorte préparés à la célébration de la Résurrection de Notre Seigneur.

La Cathédrale de Notre-Dame de Paris, incendiée pour des causes encore inconnues au début de cette semaine sainte, a remis de la lumière sur nos racines chrétiennes, des racines vivantes à partir desquelles nous sommes appelés à travailler pour la renaissance de notre continent.

Les cendres sur l’Ile de la Cité nous rappellent les cendres spirituelles de l’Europe. Il est urgent de dépasser toute sorte de conformisme et de laïcité faussée. Comme l’a affirmé l’archevêque de Paris, Mgr. Michel Aupetit, « cette cathédrale a été édifiée au nom du Christ. C'est une somme de pierres habitées d'un esprit. Ce n'est pas un bâtiment fonctionnel. Certaines sculptures sont dans des endroits qu'on ne peut pas voir, c'est bien pour quelque chose de plus grand et de plus beau ! ».

Comment ignorer cette réalité dans une Europe en quête de sens ? Comment tourner le regard face à l’ignorance dans laquelle sont maintenus la famille, les plus démunis, les enfants à naître ? Les associations familiales catholiques (AFC) de toute l’Europe travaillent pour porter une réponse fondée sur le réel. Elles ne sont pas un lobby et ne représentent pas des intérêts particuliers. Les AFC rappellent à tous le rôle fondamental de la famille pour le bien commun.

C’est pour cette raison que nous intervenons dans le cadre de l’actuelle campagne pour les élections européennes avec un manifeste que nos membres proposent à tous les candidats, en appelant à un pacte pour la natalité, comme nous avons eu l’occasion de l’annoncer dans les mois passés (cliquez ici pour le lire en français). Les raisons de l’hiver démographique actuel ne peuvent pas se réduire à de simples analyses économiques et financières : nous devons admettre que la baisse de natalité de nos Pays dévoile un vide culturel et une forme aigue de désespérance.

Le 14 et le 15 mai le Conseil de Présidence de la FAFCE sera réuni à Malte pour sa réunion de Printemps : c’est de là que, dix jours avant les élections européennes, nous lancerons un appel à toutes les familles en Europe et ferons connaître les noms des candidats qui auront signé notre manifeste (publiés sur http://voteforfamily2019.eu/?language=fr).

Nous ne pouvons continuer à faire ce travail que grâce au soutien des membres de notre Fédération et à la générosité de beaucoup d’entre vous. Vous en remerciant, nous nous permettons de renouveler notre demande de soutien économique : considérez votre contribution, petite ou grande, comme une contribution à la reconstruction de notre continent, pour l’avenir de nos enfants.

Nous vous remercions surtout pour votre soutien dans la prière, car face aux cendres spirituelles nous avons avant tout besoin d’outils spirituels. Que les festivités pascales nous nous donnent du zèle pour accomplir la mission qui nous est confiée.
 
Joyeuses Pâques, 
 
Antoine Renard
Président
 
 
 
 
 
 
 

Prions pour le trésor qu'est la famille !

 
 
Rejoignons le Pape François dans son intention universelle de prière pour le mois d'août !
 
 Bruxelles, le 1er août 2018
 
Chers amis,
 
Avec ce message, nous aimerions vous inviter à répondre à l'appel du Pape François demandant nos prières pour le trésor que sont les familles. Il a confié son intention universelle à l'Apostolat de la prière, le Réseaux Mondial de Prière du Pape.
 
La prière de ce mois revêt un caractère d'importance particulière puisque nous allons célébrer du 21 au 26 août la Rencontre Mondiale des Familles à Dublin en Irlande. Comme nous l'avons affirmé dans notre newsletter, le mois dernier, nous croyons fortement à l'importance de ce rassemblement, afin d'annoncer la beauté de la famille et nous trouvons prophétique le choix du pape François de l'organiser dans un pays blessé par deux changements législatifs historiques, dénaturant l'institut du mariage civil en 2015 et, en mai dernier, abrogeant les protections pour le droit à la vie de l'enfant à naître.
 
Que la Rencontre Mondiale des Familles soit un moment d'annonce de l'Evangile à tous et surtout à l'Europe, un vieux continent fermé à la vie. Nous avons besoin d'un printemps démographique pour regarder vers l'avenir. Pour cette raison, les paroles de St. Jean-Paul II lors de la 1ère Rencontre Mondiale des Familles en 1994 à Rome sont extrêmement pertinentes aujourd'hui, lorsqu'il mentionne l'encyclique Humanae Vitae, indiquant «les critères pour sauvegarder l'amour du couple contre le danger de l'égoïsme hédoniste». Cette encyclique, dont nous célébrons le 50e anniversaire cette année, fait ressortir «le lien intrinsèque entre l'amour conjugal et l'engendrement de la vie» (Amoris Laetitia, 68). Prions pour que cette Rencontre Mondiale des Familles ramène la joie de la famille à tous les Européens.
 
Au-dessus de tous ces défis, en effet, nous ne pouvons pas éviter de mentionner le combat spirituel, qui est très fort et qui fait partie d'un plan mystérieux: c'est pourquoi nous vous invitons à répondre à l'appel du Pape François pour le mois d'août, une intention de prière universelle qui est très proche du travail quotidien de notre Fédération: «Pour que les décision économiques et politiques protègent les familles comme trésor de l'humanité». 
 
Merci de vous joindre à cette prière.
 
Sincères salutations,

Antoine Renard
Président

Nouvelle Stratégie sur l’égalité de genre 2018-2023 du Conseil de l'Europe

Council of Europe Palais de lEurope

Bruxelles, le 25 mai 2018

Le Comité des ministres du Conseil de l’Europe, l’organe décisionnel de l’organisation, a adopté sa Stratégie sur l’Egalité de Genre (2018-2023), qui est construite sur les résultats de la Stratégie sur l’Egalité de Genre (2014-2017). La nouvelle stratégie, contrairement à la précédante, attire l’attention sur quelques aspects de la famille. La Stratégie définit les objectifs et priorités du Conseil s’agissant de l’égalité de genre pour la période s’étendant de 2018 à 2023, identifiant les méthodes de travail, les principaux partenaires et les mesures nécessaires une meilleur amélioration de la situation au sein de l’organisation et dans les Etats membres. En particulier la Stratégie “évalue l’implication de l’égalité entre les femmes et les hommes s’agissant de la dignité et des droits, dans la vie publique, privée et familiale. L’importance sociale des congés de maternité et paternité et le rôle des deux parents dans l’éducation des enfants, responsables des personnes à charge doivent être pris en considération pour assurer que les droits de l’Homme des femmes et des hommes soient entièrement et équitablement respectés. Le partage égale des tâches ménagères et des soins non payés devraient être promu pour détruire les stéréotypes sur les sexes, assurer un équilibre entrevie professionnelle et vie privée pour les femmes et les hommes, et se rapprocher de l’égalité réelle entre les sexes”.

Lire la suite : Nouvelle Stratégie sur l’égalité de genre 2018-2023 du Conseil de l'Europe

Communiqué de Presse | La Famille: le point de départ pour l'avenir

Famille.jpgBruxelles, le 15 mai 2018
 
Aujourd’hui a lieu la Journée Internationale de la Famille, avec une attention particulière donnée au thème formulé par les Nations Unies, “Familles et sociétés inclusives”. La famille est le premier lieu d’intégration, où la valeur de chaque personne peut être accueillie dans sa singularité. Une société inclusive commence avec la famille: c'est la cellule vitale de la société et chaque société a besoin de la famille pour être réellement inclusive.

Lire la suite : Communiqué de Presse | La Famille: le point de départ pour l'avenir

Antoine Renard: Les „droits“ individuels mettent en danger la Charte de 1948

Antoine RenardLe Président de la FAFCE Antoine Renard dans une interview avec l'agence de presse catholique autrichienne : l'idéal des droits de l'Homme, créé après la catastrophe de la deuxième guerre mondiale, avait comme intention uniquement de promouvoir les droits de la personne, afin que l'Etat ne soit pas en mesure de les lui nier. Les droits de l'Homme prenaient en considération les liens sociaux. Aujourd'hui il y a „une certaine fatigue parmi ceux qui pensent à raison que d'agir socialement est mieux que l'individualisme".

Lire la suite : Antoine Renard: Les „droits“ individuels mettent en danger la Charte de 1948

Contact

Inscription à la Newsletter

Impossible de trouver la liste dont l'ID est : 211260049f

youtube-icone-8916-128

twitter-icone-3703-128

facebook-icone-8470-128