FAFCE

Fédération des Associations Familiales Catholiques.

Rapport Tarabella: 2/3 de Commission parlementaire européenne ignorent 40 000 citoyens... la mobilisation continue! - Signez la pétition pour dire: NON au soutien de l'UE à l'avortement !

Protéger la vie naissante

Alors que plus de 40 000 citoyens avaient exprimé leur opposition à l'inclusion d'un soutien de l'UE à l'avortement, un sujet hors de la compétence de l'UE, le Rapport Tarabella du Parlement européen a été adopté par la Commission des Droits des Femmes et l'Egalité des Genres du Parlement européen (FEMM) le 20 janvier. La Fédération des Associations Catholiques en Europe (FAFCE) avait signalé la présence d'un paragraphe qui vise à promouvoir un "droit à l'avortement" et invité des citoyens à signer la pétition "Ne laissons pas Tarabella relancer Estrela!" pour défendre la dignité humaine et le principe de subsidiarité. 

Le rapport adopté comporte des points positifs mais inclut également le paragraphe même que des dizaines de milliers de citoyens ont demandé aux membres de la Commission FEMM de retirer, avec un accent accru sur le "droit à l'avortement" et une extension aux "santé et droits reproductifs et génésiques". 

La mobilisation des associations oeuvrant en faveur de la dignité humaine et des citoyens continue, appelant les eurodéputés à réaffirmer la position adoptée par le Parlement européen en décembre 2013 lorsque le rapport Estrela sur « la santé et les droits sexuels et génésiques » (SDSG) a été rejeté. A sa place, les eurodéputés ont adopté une résolution qui réaffirme le principe de subsidiarité et déclare clairement que «la définition et la mise en œuvre des politiques relatives aux SDSG et à l'éducation sexuelle dans les écoles relèvent de la compétence des États membres».

Le message est clair: l'UE n’est pas compétente pour statuer sur des questions telles que l'avortement, il s’agit de décisions nationales qui en aucun cas peuvent être prises à Bruxelles. 

En moins d'une semaine la pétition citoyenne lancée par la FAFCE a réuni plus de 50 000 signatures de citoyens qui demandent au Parlement européen de ne pas soutenir un "droit à l'avortement". Le Président de la FAFCE, Antoine Renard, souligne que "ces citoyens s'attendent à ce que les députés européens respectent le principe de subsidiarité et ne dépassent pas les compétences de l'UE. Les nombreuses signatures montrent le besoin d'une double subsidiarité au sujet de l'avortement." 

La FAFCE invite les citoyens à continuer à se faire entendre et envoyer un signal fort et uni en faveur de la vie et la dignité humaine en vue du vote qui aura lieu en séance plénière du Parlement européen en mars - la mobilisation continue! 

Signer la pétition.

Les discours de Pape François à l'Europe

Strasbourg, 25 Novembre 2014, Discours de Pape François au Parlément européen

 

Strasbourg, 25 Novembre 2014, Discours de Pape François au Conseil de l'Europe

Le Pape parle à l’Europe à Strasbourg, mais quelle différence entre Parlement européen et Conseil de l’Europe ?

Le 25 novembre 2014, Pape François s’est adressé au Parlement européen, réuni pour l’occasion en séance solennelle, puis au Conseil de l’Europe. Pour le premier Pape non européen de l’époque moderne, il s’agit du cinquième voyage en dehors de la péninsule italienne et de son second voyage en Europe, après celui en Albanie du 21 septembre 2014.

Pape François avait été invité par le Président du Parlement européen, Martin Schultz, lors de sa visite au Vatican le 11 octobre 2013.

La dernière et première visite d’un Souverain pontife aux institutions européennes à Strasbourg (Parlement européen et Conseil de l’Europe) remonte au 8 octobre 1988, lorsque Saint Jean Paul II avait été reçu à la veille du 40e anniversaire du Conseil de l’Europe et il s’était adressé au même temps au Parlement européen. Il s’agissait dans ce cas aussi d’un voyage apostolique en France, pendant lequel le Pape polonais avait affirmé avec force : « On ne peut pas construire l'Europe seulement avec la technique. Il lui faut aussi une âme, une âme ! » 

Lire la suite : Le Pape parle à l’Europe à Strasbourg, mais quelle différence entre Parlement européen et Conseil...

« La famille unie, féconde et indissoluble porte avec elle les éléments fondamentaux pour donner espérance à l’avenir. » - Pape François porte un message fort en faveur de la famille au Parlement européen

PE

 

Aujourd’hui, le 25 novembre 2014, le Pape François s’est adressé au Parlement européen à Strasbourg au cours de la séance plénière de cette institution de l’Union européenne. Son intervention a été accueillie par des acclamations enthousiastes au sein de l’hémicycle. A travers son discours il a souhaité s’adresser à tous les citoyens de l’Union européenne « un message d’espérance et d’encouragement ». Rappelant l’esprit des pères fondateurs de l’Europe, le Saint Père a souligné que “au centre de cet ambitieux projet politique il y avait la confiance en l’homme, non pas tant comme citoyen, ni comme sujet économique, mais en l’homme comme personne dotée d’une dignité transcendante”.

« La famille unie, féconde et indissoluble porte avec elle les éléments fondamentaux pour donner espérance à l’avenir. » Le Pape François a souligné plusieurs points importants au sujet du rôle de la famille, disant que « Donner espérance à l’Europe ne signifie pas seulement reconnaître la centralité de la personne humaine, mais implique aussi d’en favoriser les capacités. Il s’agit donc d’y investir ainsi que dans les domaines où ses talents se forment et portent du fruit. Le premier domaine est surement celui de l’éducation, à partir de la famille, cellule fondamentale et élément précieux de toute société. » Il a également constaté que sans la solidité que représente cette cellule de base pour la société « on finit par construire sur le sable, avec de graves conséquences sociales », rappelant que « souligner l’importance de la famille non seulement aide à donner des perspectives et l’espérance aux nouvelles générations, mais aussi aux nombreuses personnes âgées, souvent contraintes à vivre dans des conditions de solitude et d’abandon parce qu’il n’y a plus la chaleur d’un foyer familial en mesure de les accompagner et de les soutenir. »

Lire la suite : « La famille unie, féconde et indissoluble porte avec elle les éléments fondamentaux pour donner...

La Commissaire sortante soutient l’agenda politique LGBT au Conseil de L’UE, mais les ministres ne la suivront pas

Le 28 octobre dernier, la présidence italienne de l’Union européenne en coopération avec l’Agence européenne des droits fondamentaux (FRA) et le Secrétariat Général du Conseil de l’UE a organisé une conférence de haut niveau sur le thème «  Lutte contre la discrimination liée à l’orientation sexuelle et l’identité de genre : prochaines étapes dans l’élaboration de la politique de l’UE et des Etats membres »

Lire la suite : La Commissaire sortante soutient l’agenda politique LGBT au Conseil de L’UE, mais les ministres...

Contact

Inscription à la Newsletter

Impossible de trouver la liste dont l'ID est : 211260049f

youtube-icone-8916-128

twitter-icone-3703-128

facebook-icone-8470-128